Sensibilisation

Sensibiliser, mobiliser

Pour qu’un enfant s’implique dans une démarche de recherche en sciences, il est nécessaire qu’il y trouve un sens. Pour ce faire, l’enseignant propose une situation de départ qui doit idéalement surprendre, interpeller, questionner, tout en proposant une contextualisation des savoirs abordés dans la démarche.

L’objectif de la sensibilisation est que la situation de départ devienne le problème de l’enfant, qu’elle l’amène à se poser des questions ou à s’approprier la ou les questions(s) émise(s) par l’enseignant.

Le temps consacré à la situation de départ doit être suffisamment long pour que l’enfant puisse s’y projeter et construire des liens affectifs qui seront autant de facilitateurs pour son apprentissage.

Il existe différents types de sensibilisation :

  • Situations fortuites : événement d’actualité, événement vécu par la classe, observation spontanée.
  • Situations provoquées : sortie sur le terrain ou au musée, expérience spectacle, expérience sensorielle, lecture, défi, activité artistique, observation libre…

Quelques exemples de sensibilisation utilisée dans nos démarches :

Projet « Glacière »

Visiter et observer une glacière à glace naturelle.
Permet de se poser des questions sur la conservation de la glace et de travailler les concepts de changement d’état et d’isolation.

Projet « Abcd’Air »

Un livre narratif qui propose une expérience sensorielle autour de l’air.
Permet de se poser des questions sur l’air et ses propriétés.

Projet « Mélanges et démélanges »

Un projet « bricolage » qui dans sa conception posera des questions de sciences sur les concepts de mélange solide-liquide, de densité et de solubilité.