Expériences aux statuts variés

Lorsque des expériences sont proposées dans des séquences d’apprentissage, elles n’ont pas toutes la même fonction, la même place. Selon le statut de l’expérience, les apprentissages développés chez les enfants sont différents. Il est donc important pour l’enfant de vivre les différents types d’expériences car elles le placent dans différentes conditions pour apprendre.

Expériences pour ressentir : à l’aide d’un ou plusieurs des 5 sens (ouïe, vue, odorat, toucher, gouter) permettre la perception par le corps des phénomènes abordés

Expériences action/défi : manipuler les objets afin de se familiariser avec un concept par un tâtonnement expérimental de type essai-erreur. Relever de la même manière un défi concernant un phénomène présenté en classe. C’est l’action qui prime et c’est l’enfant lui-même qui en est l’auteur.

Expériences à suivre : découvrir une information sur le concept ou le phénomène observé en exécutant les consignes et en suivant le protocole fourni par l’enseignant. Cette méthode convient surtout à des enfants qui ont besoin d’un cadre précis pour travailler. Elles permettent d’illustrer une loi.

Expériences à concevoir : elles sont au cœur de la démarche d’investigation.

____________________________________

Exemples dans les projets Hypothèse :

Expérience pour ressentir
Projet « Sport sous la loupe »

Enfoncer un ballon dans l’eau pour ressentir la poussée d’Archimède.

Expérience action
Projet « Moulin »

Défi : faire tourner une roue à l’aide de l’eau d’un gobelet.

Expérience à suivre
Projet « Faut pas pousser, ça roule tout seul ».

Le professeur propose une expérience mettant en évidence la loi suivante : si les forces ne sont pas opposées, le tonneau se déplace. Le sens du déplacement correspond à la résultante des forces.